• Clement Bousquet

    je veux

    Donnez moi une suite au Ritz, je n'en veux pas
    Des bijoux de chez Chanel, je n'en veux pas
    Donnez moi une limousine, j'en ferais quoi?
    Papa lapa papa
    Offrez moi du personnel, j'en ferais quoi?
    Un manoir a Neuchâtel, c'est pas pour moi
    Offrez moi la tour Eiffel, j'en ferais quoi?

    [refrain:]
    Je veux d'l'amour, d'la joie, de la bonne humeur
    Ce n'est pas votre argent qui f'ra mon bonheur
    Moi j'veux crever la main sur le cœur
    papalapapapala
    Allons ensemble découvrir ma liberté
    Oubliez donc, tous vos clichés
    Bienvenue dans ma réalité

    J'en ai marre d'vos bonnes manières
    C'est trop pour moi
    Moi je mange avec les mains
    Et j'suis comme ça
    J'parle fort et je suis franche
    Excusez moi
    Fini l'hypocrisie moi,
    J'me casse de là
    J'en ai marre des langues de bois
    Regardez moi
    Toute manière j'vous en veux pas
    Et j'suis comme ça
    J'suis comme ça

    papalapapapala

    [refrain x3]

    tatoue-moi

    Divine,
    Candide libertine
    Ce soir je viens
    M’inviter dans ton lit.

    Laissons
    Dormir les maris,
    allons nous aimer
    au nez des braves gens.

    J’apprendrai ta langue
    et ton accent
    pour te comprendre.

    Je serai frivole
    et décadant
    pour te surprendre.

    [Refrain]
    Tatoue-moi sur tes seins
    fais-le du bout de mes lèvres.
    Je baiserai tes mains,
    je ferai que ça te plaise.
    [Du bout de mes lèvres]
    Tatoue-moi sur tes murs
    un futur à composer.
    Je veux graver toutes mes luxures
    sur tes dorures.


    Sortons bras dessus bras dessous
    Et n’ayons crainte
    de leur vile arrogance.
    [Mais quelle inconvenance]
    Allons chez les bourgeois
    siffler leur vin
    taquiner leur conscience.
    [Tu paieras cette ofence!]

    Que m’importe les rires et les regards
    sur mes travers.
    Ils sont ma richesse, mon étendard
    ils sont ma terre.

    [Refrain]
    Tatoue-moi sur tes seins
    fais-le du bout de mes lèvres.
    [Mes lèvres]
    Je baiserai tes mains,
    je ferai que ça te plaise.
    [Du bout de mes lèvres..]
    Tatoue-moi sur tes murs
    un futur à composer.
    Je veux graver toutes mes luxures
    sur tes dorures.
    Te tatouer sans mesure, sur mesure


    Laisse-toi tomber dans mes bras
    glisse-moi sous tes draps
    dérivons jusqu’à l’outrance.
    Chantons pour les bienséants
    les délices de l’indécence.

    [Refrain]
    Tatoue-moi sur tes seins
    fais-le du bout de mes lèvres.
    [Mes lèvres]
    Je baiserai tes mains,
    je ferai que ça te plaise.
    [du bout de mes lèvres]
    Tatoue-moi sur tes murs
    un futur à composer.
    Je veux graver toutes mes luxures
    sur tes dorures.

    on s'attache

    J'ai pas le style,
    Pourtant pas hostile
    Mais c'est pas pour moi le costard uniforme

    J'ai pas l'intégral,
    Du gendre idéal,
    J'aurai toujours l'impression qu'on m'espionne,

    Pourtant pas contre l'amour,
    Je s'rais même plutôt pour,
    mais c'est pas pour autant qu'il faut

    Refrain:

    Qu'on s'attache
    Et qu'on s'empoisonne
    Avec une flèche
    Qui nous illusionne

    Faut pas qu'on s'attache
    Et qu'on s'emprisonne,
    Mais rien empêche
    Que l'on s'abandonne...NON


    D'un chef de file
    J'en ai pas le profil
    Mais sur l'oreiller j'aime pas qu'on me questionne

    Je suis pas James Bond
    Entouré de belles blondes, (nan nan nan)
    J'envie même pas les hommes qui papillonnent

    Pourtant pas contre l'amour
    J'attends plutôt mon tour,
    Mais c'est pas pour autant qu'il faut

    Refrain
    Qu'on s'attache
    Et qu'on s'enpoisonne
    Avec une flèche
    Qui nous illusionne

    Faut pas qu'on s'attache
    Et qu'on s'emprisonne,
    Mais rien empêche
    Que l'on s'abandonne...NON

    On le sais bien
    Le quotidien, ça me tue, ça me tient,
    ça me fait mal
    Rien de plus normal,
    Mais tu t'enfiles dans le file
    Mais faut pas qu'tu dépasses
    A chaque fois, qu'tu resquilles, mais t'es qui ?
    T'es pas normal

    On s'attache
    Et on s'empoisonne
    Avec une flèche
    Qui nous illusionne-Faut pas non

    Qu'on s'attache
    Et qu'on s'emprisonne
    Mais rien n'empêche
    Que l'on s'abandonne...FAUX !

    Qu'on s'attache
    Et qu'on s'empoisonne
    Avec une flèche
    Qui nous illusionne-Faut pas...non

    Qu'on s'attache
    Et qu'on s'emprisonne,
    Mais rien n'empêche
    Que l'on s'abandonne...non, non !

    En papa Dalton
    Me r'trouver dans un album

    Après tout je ne suis qu'un homme

    la java de broadway

    [refrain]:
    Quand on fait la java, le sam'di à Broadway,
    Ça swingue comme à Meudon.
    On s'défonce, on y va : pas besoin d'beaujolais
    Quand on a du bourbon.
    C'est peut-être pas la vraie de vraie,
    La java de Broadway,
    Oui mais c'est elle qui plaît.

    Quand on est fin bourrés, on se tire des bordées
    Sur la 42ème.
    On rigole et on danse comme à Saint-Paul De Vence
    Jusqu'à la 50ème.
    C'est peut-être pas la vraie de vraie,
    La java de Broadway,
    Oui mais c'est elle qui plaît.

    Quand on fait la java, le sam'di à Broadway,
    Y a des chiens dans les bars.
    Quand arrivent les nanas, quand on est au complet,
    On décerne les oscars.
    C'est peut-être pas les vraies de vraies,
    Les nanas de Broadway,
    Oui mais c'est ça qui plaît.

    Quand on fait la java, le sam'di à Broadway,
    On dort sur les trottoirs.
    Quand on nous sort de là, c'est à coups de balai,
    A grands coups d'arrosoir.
    Et on ne sait plus à midi
    Si l'on est à Clichy ou en Californie.

    [refrain]

    Elle teintée de blues et de jazz et de rock.
    C'est une java quand même.
    Quand on est dix ou douze, quand les verres s'entrechoquent,
    On n'voit plus les problèmes.
    C'est peut-être pas la vraie de vraie,
    La java de Broadway,
    Oui mais c'est elle qui plaît.

    [refrain]

    double jeu

    Quand je s'rai grand je s'rai Beegees
    Ou bien pilote de formule 1
    En attendant je me déguise
    C'est vrai ...
    Que tous les costumes me vont bien
    Le rouge , le noir , le blues , l’espoir, noir !
    De toutes les couleurs j'aime en voir

    Refrain :
    C'est comme ça qu'est-ce que j'y peux x2
    Faudrait savoir ce que tu veux x2
    C'est comme ça qu'est-ce que j'y peux x2
    Faudrait savoir ce que tu veux x2

    Ouii , quand je s’rai grand ça s’ra facile
    Enfin je saurai qui je suis
    Oui mais,
    En attendant je me défile
    C'est vrai ...
    je me dérobe et je me file
    je pleure, je ris, j'ai peur, envie je sais !
    De toutes les couleurs j'vais en voir

    A qui la faute ? je suis l'un et l'autre
    Double jeu
    A qui la faute ? je suis l'un et l'autre

     Refrain x2 :
    Faudrait savoir ce que tu veux x2
    C est comme ça qu'est-ce que j y peux x2
    Faudrait savoir ce que tu veux x2
    Apres tous qu'est-ce que j'y peux x2
    Faudrait savoir ce que tu veux x4

    Quand je s’rai grand qu'on se le dise
    Je s’rai vendeur dans les magasins
    En attendant je me déguise
    En chantant dans ma salle de bains

    Refrain :
    Faudrait savoir ce que tu veux x2
    C est comme ça qu'est-ce que j'y peux x2
    Faudrait savoir ce que tu veux x2
    C est comme ça qu'est-que j'y peux x2

    Quand je s ‘rai grand je s ‘rai dans le showbiz

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :